Trajectoire bas-carbone

Trajectoire bas-carbone

La lutte pour limiter le réchauffement climatique constitue, aujourd’hui, un combat planétaire mené de front par les structures publiques, les acteurs économiques et les citoyens. Un mouvement de fond dans lequel les entreprises ont un rôle essentiel à jouer.

 

Conscient de ses responsabilités, le groupe Manitou a choisi de placer le pilier « trajectoire bas-carbone » au cœur de sa démarche RSE et a annoncé début 2022 son engagement en la matière, avec deux objectifs majeurs à 2030. Réduire de 46 % ses émissions de carbone directes et indirectes (scopes 1 et 2), tout en réduisant de 34 % les émissions de CO2 liées à l’utilisation des machines (scope 3), qui représentent, à elles seules, 89 % du total des émissions générées. 

 

Cette trajectoire bas-carbone a été validée par la Science Based Target Initiative (SBTi), organisme indépendant de référence piloté par quatre organisations internationales. Ces objectifs scientifiques nous offrent une voie clairement définie pour réduire nos émissions et pérenniser notre modèle dans un monde bas-carbone, aux côtés de nos clients, nos fournisseurs et nos partenaires. Le groupe suivra et rendra ainsi compte annuellement de ses progrès de manière transparente.

Lire le communiqué de presse

 

Les différentes actions menées pour réduire l’impact environnemental des activités et produits du groupe constituent une excellente opportunité d’innover en matière de transition énergétique et de conquérir, in fine, de nouvelles parts de marché.

objectifs
pour 2025...

Innover avec des produits à faibles émissions
40 % des produits lancés seront à faibles émissions.

Développer des services pour réduire les émissions lors de l'utilisation
Data CO2 : proposer des aides visuelles et des fonctionnalités pour réduire les émissions liées à l'usage, via le poste de conduite ou les interfaces digitales des machines.

Réduire les émissions de gaz à effet de serre des sites du groupe
Améliorer la performance environnementale des processus de fabrication, sites industriels et bureaux.

1

Électrique ou hydrogène…
Cap sur les énergies alternatives

Afin d’accompagner le développement des villes et chantiers « zéro émission », le groupe Manitou a lancé le label Oxygen, dédié aux énergies alternatives. De premières nacelles 200 ATJE 100 % électriques ont ainsi été produites en 2020, avec la volonté de proposer une offre électrique complète pour toutes les gammes d’ici à 2025. Côté hydrogène, un test sur trois ans a été lancé en 2021 afin d’évaluer la viabilité technique et économique d’une gamme de chariots télescopiques fonctionnant à l’hydrogène vert.

2

La transformation des usages
au cœur des enjeux environnementaux

Face au constat que les émissions de CO2 du groupe Manitou sont majoritairement liées à l’utilisation faite de ses machines, le programme Reduce, lancé en 2013, vise à transformer les usages. Clients et utilisateurs finaux ont ainsi accès au site Reduce Fuel pour mesurer et comparer les consommations de carburants et les émissions de CO2 des machines, afin d’éclairer leur choix. En parallèle, Reduce TCO – comme « Total Cost of Ownership/coût total de possession » – , précise les postes de coûts des machines, en vue d’optimiser leur rentabilité, incluant la maintenance.

3

Agir sur le terrain
pour des sites plus performants

Au sein de ses différents sites industriels à travers le monde, Manitou Group mesure les consommations d’énergie et les émissions de CO2 liées aux processus de fabrication. Si des objectifs de réduction seront prochainement fixés, les démarches de certification de la performance environnementale et énergétique des sites montrent que, d’ores et déjà, le groupe agit concrètement dans ce domaine.